Qui dit "Rentrée !", dit ... "Période d'adaptation" !

C’est la rentrée !!

Quel que soit l’âge, la rentrée ou période d’accueil dans un nouvel environnement est une étape importante dans la famille.




Assistant.e maternel.le, accueil collectif ou garde à domicile, les personnes accueillant votre enfant ont dû vous parler de la « période d’adaptation ».

Bien connue des professionnels de la petite enfance, cette étape importante lors de l’accueil dans un nouveau lieu est parfois négligée, voir balayée, car parfois inconfortable pour les adultes.

Alors, à quoi sert-elle ? Quand et comment doit-elle avoir lieu ?


Adapter, vient du latin Apere (lier, attacher) + Ad (à, vers) > Adaptare = ajuster à ; en vue de …


La période d’adaptation est un temps aménagé par la.les personne.s accueillant votre enfant pour faire connaissance, avec bébé mais aussi avec vous. Cette période permet de préparer à la séparation qui va avoir lieu quotidiennement. Bien souvent, l’accueil en mode de garde suis une période, plus ou moins longue, pendant laquelle votre enfant a passé la majeure partie de son temps avec son ou ses parents. Vous avez appris progressivement à vous connaître. Vous avez mis en place des habitudes, des modes de communication qui n’appartiennent qu’à vous. Petit à petit, vous avez créer ce lien unique qui est le votre. Pour bébé, seul ce lien compte, votre façon de prendre soin de lui.elle dans les différents moments de la journée est « sa seule référence » du déroulement des grands moments de sa journée (réveil, repas, change, coucher…) Il a confiance en vous et reconnaît maintenant les routines mis en place par chacun de ses parents.


Imaginez...


Un dimanche matin comme tous les autres, vous vous levez, prenez votre café avec votre conjoint.e, allez vous préparer …


Lorsque vous sortez de la salle de bain, votre conjoint.e vous dit :

Super, tu es prêt.e ! Je t’emmène, aujourd’hui tu vas passé la journée avec

Marin.e (que vous n’avez jamais rencontré.e). T’inquiètes pas ! Tu vas voir, il.elle est géniale, il.elle va bien s’occuper de toi, vous allez vous éclater ! J’ai des choses à faire, je reviens te chercher quand j’aurai terminé.


Il.elle vous amène chez Marin.e.

Après l’avoir saluer, il.elle vous embrasse et s’en va …


Stressant, non ?


C’est, à peu près, ce que pourrait vivre un enfant, lorsqu’il n’y a pas eu de période d’adaptation auprès de la personne qui va l’accueillir.


La phase d’adaptation correspond à une période durant laquelle, l’enfant va apprendre à découvrir le lieu dans lequel il va maintenant passer ses journées. Cette période s’étends sur plusieurs jours, durant lesquels l’un des parents (personne sécurisante de référence), se rends dans le lieu d’accueil, avec son enfant pour des périodes de 30min à 2h, lors de temps forts de la journée (repas, change, sieste …).

Au cours de cette période, les parents et les professionnels peuvent observer les réactions de l’enfant et ainsi s’ajuster pour que bébé créer en douceur des interactions de qualité et en confiance avec ceux qui l’entoureront dans ce nouvel environnement.


Cette période est importante pour tous :


  • Cela permet aux professionnels qui prendront soin de l’enfant, d’échanger avec les parents sur ses habitudes de vie, ses modes de communication afin de répondre au mieux aux besoins de celui-ci.

  • Cela permet à l’enfant, de créer un lien avec les nouvelles personnes qui intègrent sa vie, tout en ayant ses personnes de référence à proximité en cas de besoin.

  • Cela permet aux parents, de découvrir les modes de fonctionnement du lieu d’accueil, l’organisation de journées, les différents professionnels et ainsi laisser bébé plus sereinement dans un environnement « connu ».



Combien de temps doit durer cette période ?


Comme souvent, je ne pense pas qu’il y ait de règle, l’observation des réactions de bébé sera le meilleur indicateur concernant son vécu de la situation. Je vous propose quelques points à observer:


  • Votre bébé recherche-t-il l’interaction avec les personnes qui l’entourent ?

  • A-t-il besoin de rester strictement dans vos bras ou à proximité de vous ?

  • A-t-il un comportement inhabituel (pleurs, fuite du regard, absence de réaction …) ?


En fonction des observations que vous pourrez faire, signalez-les aux professionnels. N’hésitez pas à poser vos questions, les solliciter pour ajuster le programme d’adaptation aux besoins de votre enfant (le rallonger, adapter les temps de séparation…). Plus la transition, se fera de façon régulière et progressive, plus bébé pourra créer le lien et son sentiment de sécurité de manière sereine avec son nouvel entourage.


Observez aussi, les réactions de votre enfant à distance du moment passé dans le lieu d’accueil. En effet, certains enfants ne s’expriment pas sur le moment, mais plutôt lors du retour en lieu connu (repas du soir, moment du coucher …)


De manière général, le nourrisson n’a pas de notion du temps. Il est important de le prévenir des changements qui vont avoir lieu mais pas forcément des semaines à l’avance.

De la même façon, réaliser la période d’adaptation la semaine/quinzaine précédent l’accueil effectif sera plus bénéfique qu’un mois avant (ou avant de partir en vacances par exemple), au risque de perdre une partie des bénéfices du lien mis en place lors de l’adaptation …


Cette période est stressante pour tous, en parler permet de libérer les tensions, alors n’hésitez pas, posez vos questions, dites ce que vous ressentez à votre enfant, faites-vous accompagner pour préparer cette étape.







7 vues0 commentaire